L’équipe

Olivier Taymans, réalisation

 Journaliste indépendant, il a presque toujours exercé dans le domaine de la critique des médias, notamment sur Radio Campus Bruxelles (émission de critique des médias AlterEcho, 2000-2003) et dans le Journal du Mardi (chronique médias, 2002-2003).

Il a réalisé (avec Yannick Bovy) « Les forçats de la faim » (2002, vidéo, 26’, sur les grèves de la faim liées à la situation dans les prisons turques), et « Takiwasi, la maison qui chante » (avec Irvic D’Olivier, documentaire radiophonique, 2005, 48’, sur un centre de désintoxication péruvien aux méthodes chamaniques ; avec le soutien du Fonds d’aide à la création radiophonique ; diffusé sur la RTBF et sur France Culture).

Dominique Berger, caméra et montage

 Diplômé de l’Ecole Supérieure de Journalisme (ESJ – Paris), il effectue des stages à la RTBF et RTL, puis des piges pour l’émission « I Comme… ». S’ensuivent quelques années d’errance (Paris, New York), après lesquelles il ouvre un studio de production de vidéo industrielle, avant d’être engagé par le député européen Ecolo Paul Lannoye comme assistant parlementaire.

 Parallèlement, il réalise en 2000 un film sur les zapatistes mexicains coproduit par la RTBF : « Le mur de Taniperla », puis un autre sur la pollution du cycle nucléaire. En 2005, il coréalise au Venezuela avec Sarah Fautré « Médias contre tambours », qui obtient le prix du public à La Rochelle et le prix du jury à Thionville.

 En ce moment, il travaille comme journaliste occasionnel pour la télévision locale liégeoise (RTC).

 Sarah Fautré, assistante à la réalisation

 Licenciée et agrégée en Arts et Sciences de la Communication de l’Ulg (orientation « cinéma et arts audiovisuels »).

Coréalisatrice (avec Dominique Berger) du film « Médias contre Tambours » (2005).
Réalisatrice du feuilleton radiophonique « Les désobéissants » (sur la désobéissance civile), avec le soutien du Fonds d’Aide à la Création Radiophonique – FACR (2009).

Coréalisatrice du documentaire radiophonique « De Seraing à Pékin » avec le soutien du FACR (2011).